Transmettre une pièce d’histoire à vos enfants

 

L’histoire d’un passionné

Je me rappellerai toujours de mon grand-père, assis dans son fauteuil club au coin du feu. Le fauteuil était abîmé, usé, mais toute une histoire était écrite dessus, gravée dans son cuir. Ce fauteuil était une pièce unique et faisait partie intégrante du salon familial. Le jour où mon grand père m’a transmis ce fauteuil, il avait une véritable âme, s’en séparer était impossible.  C’est grâce au savoir faire acquis dans le faubourg Saint-Antoine, chez des ébénistes-tapissier de renom, que j’ai pu le restaurer de façon traditionnelle en cuir de basane pour garder son authenticité, et y retrouver toute la chaleur qu’il dégageait.

un avoir faire unique transmit par des passionnés

 Faire perdurer ce savoir-faire et offrir aux clients la possibilité d’obtenir du mobilier qui dépassera les générations, là était ma priorité. J’ai voulu faire du fauteuil un réel héritage d’un passé de qualité et y mêler une modernité intemporelle. C’est pourquoi la conception sur-mesure de fauteuil club de qualité est devenue ma spécialité.

le secret du confort

un fut en hêtre massif, des ressorts biconique, du crin, de la toile de jute, toile blanche, de la ouate, du véritable cuir.

un fauteuil club se doit d’être composés avec des matériaux de qualités et durable.

la mousse ne traverse pas les époques le crin est encore la pour vous le prouver.

vous voulez transmetre une histoire, on  l’écrire ensemble 

★★★★★

Très beau travail, une paire de fauteuils club remis à neuf pour longtemps !
Merci Dimitri !

Véronique Déchin

★★★★★

Deux fauteuils club ( en fin de vie!)ont été ressuscités par monsieur Gru.travail et qualité des matériaux font la différence,et outre l ‘esthétique,le confort est au rendez-vous.

Fred Franc

★★★★★

J'ai donné des fauteuils sur lesquels le tissu était à changer. Monsieur Gru a livré un travail d'une très grande qualité dans un délai convenable. J'ai aussi commandé un fauteuil club qui est une superbe pièce de mobilier. Je recommande vivement.

Marion Scheibling